Raid VTT Honfleur Le Mont Saint Michel, Traversée du Calvados, Normandie


Le but : Relier, en quatre étapes, Honfleur, aux portes du Pays d’Auge et de la Côte Fleurie, à la merveille de l’occident : Le Mont-Saint-Michel.

Le Mont Saint Michel

Le Mont Saint Michel

Le Raid VTT Honfleur – Le Mont Saint Michel est organisé par la ligue Basse Normandie de la FFCT. Ce raid se décompose en quatre journées intenses.

Edition 2009.

Depart Honfleur Le Mont Saint Michel

Depart Honfleur Le Mont Saint Michel

1er jour : Le plus chaud. Départ de Honfleur.
Remise du sac de survie au gymnase et direction le point de rendez-vous au coin du vieux bassin. 12h00. 150 inscrits. Le départ est donné pour 60 km jusqu’à Lisieux. Une chaleur torride. Le coeur grimpe en flèche. Impossible de le faire descendre. Le premier ravitaillement est le bien venu. Les gourdes sont déjà vides. Regroupement de l’équipe et s’est reparti. Le parcours est superbe à travers vaux, plaines et forêts. Nous croisons les communes de Gonneville sur Honfleur, Genneville, Quetteville, Saint André d’Hébertot, Bonneville La Louvet, Blangy le Château, Le Haras du Pin, Moyaux, Firfol pour finalement arriver à Lisieux. Une super équipe nous y attend pour installer notre couchage et nous servir un bon repas.
La convivialité est partout présente : au départ, à chaque ravitaillement (et ils sont nombreux), à l’arrivée de l’étape. Partout des femmes et des hommes bénévoles ( les GO) nous dorlotent. Un vrai plaisir. Ce sont ces personnes qui font la richesse d’une telle manifestation.

Ravitaillement Saint Pierre sur Dives

2ème jour : Le plus long. Après un bon petit déjeuner copieux, rendez-vous à 8h00 sur la place principale de Lisieux. Nous sommes tous impatients de découvrir ce parcours qui s’annonce long et varié. Surtout garder le rythme, ne pas s’affoler, garder ses forces. Il fait beau mais beaucoup moins chaud que la veille. Premier ravitaillement devant un beau manoir. Petit coup d’oeil touristique et c’est reparti. Les chemins sont superbes et variés. Bois, bocages, jolies maisons, chevaux dans un champ. Montée, descente rapide, petit passage technique. Un vrai plaisir. Arrivée à Saint Pierre sur Dives où un succulent goûter nous attend. Tous les produits locaux sont représentés : fromages, charcuterie, boissons. Surprenant mais finalement délicieux.
Il ne faut pas s’attarder, la route est encore longue. Direction Falaise. Nous passons près du Château de Courcy, petite pause à la chapelle de Sainte Anne d’Entremont avant de s’arrêter pour le déjeuner sur l’aérodrome des Monts d’Eraines. Un plateau repas bien garni nous recharge les batteries. C’est reparti pour la deuxième partie de la journée. Direction Condé sur Noireau en passant par Pierrepont et Pont d’Ouilly. Le début de la Suisse Normande, avec ses reliefs plus prononcés qui tirent dans les cuisses, quel plaisir dans les descentes. Arrivée à Condé. Après la douche, il faut préparer le couchage pour cette nuit. Une place libre au milieu du gymnase, et voilà le matelas gonflé, le duvet en place. Nous sommes accueillis par le maire de Condé pour un apéritif et un diner réparateur. Personne ne traîne. Direction le dodo.

Lac de la Dathée-Honfleur-Le Mont Saint Michel

Lac de la Dathée, près de Vire.

3ème jour : Le plus escarpé. Préparatifs du matin. Coup de sifflet. C’est parti pour une journée tout en relief. Le déjeuner est prévu à La Graverie. C’est loin ? Un peu je crois. Les courbatures de la veille se font ressentir. Il faut garder de l’énergie. Les chemins s’enchaînent, les paysages magnifiques. Premier arrêt au château de Pontécoulant. Extraordinaire. Grimpette dans la forêt, descente en troupeau dans un goulet rapide. Malgré un choc violent sur la pédale droite, je garde la trajectoire. Mais la pédale n’a pas résisté. C’est encore loin ? et bien oui, et maintenant avec une pédale qui tourne carré ça va être moins drôle. Il faut continuer pour réparer au repas. Les chemins paraissent plus longs, je file vers le déjeuner, espérant que la technique aura une pédale de rechange, direction le viaduc de Souleuvre pour une petite pause ravitaillement pendant que certains se précipitent du haut, les pieds attachés à un élastique. Impressionnant vu du dessous. Arrivée au déjeuner à 14h00 (et oui c’était vraiment très loin). Epuisé. J’abandonne mon vélo au mécano et me précipite sur le plateau repas. Ensuite petite sieste pour reprendre quelques forces et attendre les copains. 15h00, il faut retrouver mon destrier avec une belle pédale en plastique (c’est mieux que rien). Nous longeons le Lac de la Dathée, avant de traverser la forêt de Saint Sever et être enfin chaleureusement accueillis par le centre de la Clairière. Quelle journée ! Le rituel des deux jours précédents reprends : douche, installation du couchage, apéritif et repas. Le dernier repas pris tous ensemble. Nos GO nous ont préparé une petite surprise. Cherchez bien dans les photos, vous devriez vite deviner…

Prés salés Mont Saint Michel

Prés salés Mont Saint Michel

4ème jour : Le plus…dernier. Les douleurs se sont déplacées pendant la nuit. Hier soir c’étaient les cuisses, mais ce matin ce sont les fesses. Dur, dur de s’asseoir sur la selle. Je comprends mieux pourquoi hier soir certains se tartouillaient de crème dans des positions étranges. Il faut attendre d’être chaud, pour l’instant, s’asseoir le moins possible.  Aujourd’hui le grand jour, nous arriverons au Mont Saint Michel ce soir. Pour le déjeuner, le rendez-vous est donné à Sartilly. Nous partons à travers bois, puis traversons la campagne, passons à proximité de Villedieu-Les-Poêles. Petit arrêt à l’ancienne Abbaye de la Lucerne. Etrange de rencontrer ces vieux bâtiments encore en service au coin d’un bois. Arrivée à Sartilly. Passage chez le mécano qui m’a trouvé une paire de pédale en métal avec cale pieds. Je retrouve mon vélo enfin entier. Merci mécano. Petite sieste réparatrice. Difficile de repartir. Dernière ligne droite, en fin d’après midi nous serons arrivés.Nous reprenons les chemins, un virage, puis un autre, puis… Je le vois, le Mont est là devant nous, de l’autre côté de la baie. Effet d’optique, si proche à l’oeil mais si loin dans les cuisses.  Allez, il faut finir. Passer devant Avranches, longer la baie de la Sélune, dernier ravitaillement à Pontaubault. Nous passons Céaux, nous doublons Courtils, rejoignons le Pont à l’Anguille, traversons Huisnes sur Mer, puis Ardevon, et encore La Rive puis la Petite Grève. Il est là, devant nous. Il nous reste juste à traverser les prés salés parmi les moutons et nous y serons. Dernier effort. Mais quelle joie d’être arrivés, quel apaisement de nous dire que nous y sommes parvenus. Petit rafraichissement, photos souvenir avec le Mont en arrière plan.

Epilogue : Le refaire ? Sur le moment, non sûrement pas. Maintenant que les douleurs ont disparu, pourquoi pas ?

à suivre…

Quelques photos
Et encore d’autres

Merci Roger.

La trace GPS au format GPX : Honfleur-LeMont Saint Michel – 370km – D+6335m

Kilométrage : 370 Km

Dénivelée positive : 6335 m

Durée du parcours : environ 4 jours

Niveau conseillé : Bien entrainé, bien préparé

Lieux traversés : Honfleur, Lisieux, Saint Pierre sur Dives, Falaise, Condé sur Noireau, Viaduc de Souleuvre, Saint Sever, Avranches, Mont Saint Michel. Calvados, Orne, Manche.

A proximité : Le Havre, Caen.

2 Responses to "Raid VTT Honfleur Le Mont Saint Michel, Traversée du Calvados, Normandie"

Leave a Comment